Nouna

Diplômée de l’École supérieure des Arts Modernes de Paris, Denise Benarroch débute sa carrière dans la création et la décoration pour des entreprises du secteur industriel et commercial. Au bout d’une dizaine d’années, en 1992, elle ressent le besoin d’ajouter à son arc la corde de la sculpture et décide d’intégrer l’atelier de la sculptrice Myriam Franck avant de poursuivre son apprentissage à l’École Boulle. L’agence de création de trophées artistiques Art Tempo fait appel à elle pour une collaboration au cours de laquelle elle va puiser de nouvelles idées tout en poursuivant ses propres créations.

Elle va ainsi créer plusieurs pièces inspirées de photos artistiques de publicités telles que La Femme coquillage, La Femme parfum ou encore La Bouche. Ses origines la renvoient vers une création moins formatée en s’inspirant notamment des arts primitifs et africains. C’est à cette période qu’elle décide de signer ses œuvres de son second prénom : Nouna.

Pour Nouna, c’est la sculpture qui lui permet d’exprimer réellement ses différents courants de sensibilité. « Je travaille sur des modèles vivants qui éveillent chez moi les formes, les lignes et les courbes. », explique l’artiste, « De ces volutes émouvantes, je recrée l’harmonie et l’équilibre en y associant ma sensibilité et mon imaginaire. » Ses techniques créatives sont mélangées avec subtilité et harmonie. Cette alchimie qui fait sa force lui insuffle une puissante énergie. Fidèle à son style, Nouna donne vie à ses bronzes et à ses résines. « L’art, c’est donner des émotions aux autres et exprimer sa sensibilité ou ses états d’âme du moment. J’ai un bonheur immense à créer mes bronzes, et sur les résines je donne libre cours à mon imagination. Les couleurs se révèlent, elles explosent. Et le fil conducteur, c’est qu’il m’arrive de sublimer mes bronzes en résines. C’est le cas des oiseaux et de la bouche. »

Nouna exige d’être en accord avec elle-même pour demeurer dans une sincérité artistique. C’est sûrement l’une des raisons qui la pousse à attacher une grande importance aux symboles. Toujours en quête de nouvelles techniques, l’artiste fait évoluer son travail en fonction de ses aspirations du moment. Elle réalise ses œuvres à partir de terre qu’elle travaille sur des modèles vivants, sans pour autant s’enfermer dans un style particulier. Nouna veut garder sa liberté d’exécution et d’expression et nourrir son travail de tout ce qui l’entoure et la touche personnellement. Ses nombreuses sculptures en résine, aux couleurs vives, sont inspirées du Pop art et de l’art urbain. Nouna expose ses œuvres dans les plus grandes foires d’art contemporain, mais également dans de nombreuses galeries en France et à l’international : au Grand Palais, au Salon d’Automne, au Carrousel du Louvre, à Art3f, mais aussi en Israël, en Suisse, à New York… Elle a reçu, en 2012, la Médaille d’Argent des Arts-Sciences-Lettres.

 90 vues au total,  2 vue(s) aujourd'hui

 89 vues au total,  1 vue(s) aujourd'hui