François Désire

Pour moi, dans l’art, le reflet d’une émotion instantanée provoquée par la brutalité, la violence et la beauté du monde s’entremêle avec le rêve, l’évasion de l’irréel et la quête de l’absolu.

Né en 1961, François Désiré est un artiste peintre autodidacte. C’est sur le tard qu’il s’est remis à sa passion d’enfant : la peinture. Dès l’âge le plus tendre, le jeune François éprouve l’envie de laisser son esprit s’évader. Pendant son enfance, tout ce qu’il voit autour de lui – nature, objets et paysages –, il le retranscrit avec des formes et des couleurs. Ce n’est qu’en l’an 2005 qu’il décide de revenir à sa passion d’antan et qu’il commence à peindre.

C’est au moment où sa fille aînée quitte le nid pour construire sa propre vie que François Désiré prend pleinement conscience du temps qui passe. Il décide alors de réaliser son rêve d’enfant et se plonge corps et âme dans la peinture. Admiratif du travail et de la technique des peintres classiques, il s’intéresse notamment aux artistes du XXe siècle, dont les œuvres le captivent et lui insufflent force et créativité. Les sources d’inspiration de François Désiré lui viennent à la fois de l’actualité mais également des émotions que lui procurent la littérature et la musique. À travers ses tableaux, l’artiste peintre invite le spectateur à s’évader vers l’univers de l’enfance, vers tout ce qui mène à plus d’espoir et de liberté. Un sentiment de révolte naît lorsque l’on observe les peintures de François Désiré, cette révolte de l’humain vivant en lieu clos, sans presque plus d’espace. Au travers de cette révolte mise en images, il y a l’envie pour l’artiste de transmettre une prise de conscience et le désir de s’envoler vers des horizons plus paisibles et joyeux.

« Pour moi, dans l’art, le reflet d’une émotion instantanée provoquée par la brutalité, la violence et la beauté du monde s’entremêle avec le rêve, l’évasion de l’irréel et la quête de l’absolu », nous confie l’artiste François Désiré avec passion. Avant que son art ne mûrisse vraiment, il a eu besoin de quelques années de pratique de la peinture. Pour cela, il n’a pas hésité à mélanger différentes techniques artistiques, ni à varier les outils ou encore les matériaux utilisés. Ce qu’il préfère, c’est justement ce travail de la couleur et de la matière que l’on perçoit bien dans ses œuvres. François Désiré peint essentiellement à l’acrylique mais les outils sont nombreux : pinceau, éponge, spatule, rouleau… Par ailleurs, il se sert de multiples matériaux, que ce soit du carton ondulé ou de la pâte à structure par exemple. Parmi ses nombreuses œuvres, nous pouvons citer Miroir (2008) ou Piano jazz (2015).

Ses peintures ont pu être admirées par le public lors des nombreuses expositions auxquelles l’artiste a participé au cours de ces quinze dernières années : au Château de Sarzay (36) en 2007, au salon Regain à Lyon (69) en 2008, à l’abbaye de Prébenoît (23) en 2009 mais aussi plusieurs fois à Chasseneuil-en-Berry (36) en 2009, 2011 et 2014, pour ne citer que celles-ci. Ses tableaux ont aussi été exposés au château des Portes à Mainsat (23) en 2010, au château de Bouesse (36) en 2013 puis lors de l’exposition d’art contemporain MEBAC’ à Mézières-en-Brenne (36) en 2014. Plus récemment, en 2021, l’on a pu voir ses œuvres lors d’une l’exposition d’art de Christine Guillebaud à la galerie L’œil et la main à Fresselines (23). En outre, François Désiré a illustré le recueil de poésie de Christine Guillebaud La Parenthèse en 2009.

 392 vues au total,  1 vue(s) aujourd'hui