Hélène Lusignan

Art Collect Store - Helene Lusignan

Hélène Lusignan, sculpteur, plasticienne et peintre, est née en 1965 à Saint-Quentin (Picardie). Elle développe dans son enfance un goût prononcé pour la nature, tant pour le monde animal que végétal. À seize ans, son CAP de sculpteur l’emmène dans l’univers odorant et boisé de la forêt et du bois travaillé, mais ses professeurs lui expliquent que les femmes n’ont pas leur place dans les ateliers. Nous sommes alors dans les années 80. Hélène décide de prendre le large, diplôme en poche, et part avec son carnet de voyages. Des carrières différentes, de nombreux pays… cette passionnée de philosophie, de sciences et de modes de pensées construit son propre modèle spirituel et son univers.

Son rythme de vie effréné l’entraîne finalement vers le burn out. S’ensuit une rupture totale avec son ancienne vie : une artiste vient de (re)naître. Cette deuxième naissance créative sera accompagnée par l’homme de sa vie qui l’aide à surmonter ce sentiment de ne pas être « terminée ».

Débarrassée des carcans trop académiques, sa démarche artistique évolue. Hélène est désormais libre de transmettre l’énergie de la nature à travers différents médiums. Son univers artistique implique le mouvement, invite la lumière et accueille les profondeurs. « Je tente d’unir le macrocosme et le microcosme, afin de rendre visible l’invisible et de créer l’unité tant attendue. Je travaille de l’infiniment grand à l’infiniment petit, de l’univers à la cellule. De la vue satellite ou aérienne, au détail d’une peau, d’une mousse, d’une écorce. », explique l’artiste. Son travail se décline en six éléments : bois, feu, eau, terre, vent et métal. Ses œuvres sont uniques et protégées par l’ADAGP. Hélène Lusignan possède une cote d’artiste chez AKOUN dans les domaines de la sculpture et de la peinture. L’artiste a exposé individuellement et collectivement de nombreuses fois depuis 2019 et le succès était au rendez-vous.

Art Collect Store - Helene Lusignan

« La naissance d’une de mes œuvres se situe en premier lieu dans mon âme. Ensuite, elle migre dans le cerveau où les formes, couleurs, techniques, s’agencent et se finalisent. Tout semble s’imbriquer à toutes les échelles et pour tous les domaines… J’ai cherché pourquoi je ne retrouvais pas dans mes œuvres cette organisation. Je suis arrivée à la conclusion suivante : je suis plus proche de la théorie du chaos. » C’est en ces termes qu’Hélène décrit son processus créatif, en expliquant que « l’introduction physique des matériaux, des médiums et l’action directe que j’établis, engendrent des résultats imprévisibles sur l’œuvre ». Résine, fibre de verre, pigments, bois… les médiums se complètent et s’unissent. L’artiste utilise le bois ancien qui porte les marques du temps et qui se rompt parfois quand l’outil commence à le tailler. Hélène prend alors un nouveau chemin et se laisse emmener vers d’autres voies.

 53 vues au total,  2 vue(s) aujourd'hui