Valérie Péraud

Mon monde est fait de désir, de féerie et d’imaginaire…

Née en 1976 à Paris, Valérie Péraud est une artiste plasticienne. Férue de voyages, elle parcourt le monde et observe, contemplative, ce qu’il a à lui offrir. Sa passion pour l’art devient un vrai travail artistique à son retour d’un voyage dans l’Himalaya effectué en 2005. L’inspiration créatrice puisée au cours de cette fabuleuse aventure lui donne l’envie de se raconter à travers l’art. Ainsi, Valérie Péraud va commencer à matérialiser ses émotions et à traduire sa pensée pour créer, via la peinture, son monde à elle…

Au départ, Valérie Péraud est collagiste durant plusieurs années. L’objectif est au fond toujours le même : créer une harmonie à partir du chaos. Prenant comme bases les images des magazines, la jeune artiste découpe, observe, assemble, sépare, réassemble, colle… pour en former un tout cohérent, un tout qui ait un sens, un tout qui retrouve un équilibre. De son goût pour les collages, Valérie Peraud a conservé cette volonté de reconstituer une certaine forme d’équilibre. L’on peut percevoir cette recherche d’équilibre dans chacune de ses œuvres.

Peu à peu, la peinture s’est invitée au sein de ses collages, dans des proportions toujours plus grandes. Ainsi, Valérie Péraud va effectuer sa transition artistique et se consacrer pleinement à la peinture. Sur des moyens et grands formats, la jeune artiste s’adonne à la fois au figuratif et à l’abstrait en utilisant la peinture acrylique, à l’huile, l’encre ou encore le mortier sablé pour donner du corps à ses tableaux. Entre ombres et lumières, elle peint le reflet des émotions qui la traversent. Les œuvres qu’elle réalise sont dotées d’une force incroyable. Couleurs et matières semblent s’affronter, dans le seul but d’imposer un équilibre. Cet équilibre tant convoité est présent tout le long du processus créatif, comme l’explique bien l’artiste funambule : « Quand je peins, j’ai l’impression d’être sur un fil et que tout peut basculer à tout moment. » Rien d’étonnant puisque Valérie aime le mouvement : sa peinture naît de ses gestes, de son corps mouvant, voire souvent de la danse… et s’exprime tout en sensualité.

Les premières sources d’inspiration de Valérie Péraud sont les voyages et autres expéditions effectuées tout au long de sa vie. Elle en revient le cœur habité de nouvelles sensations et émotions à chaque fois. Un ressenti intime qu’elle s’empresse alors de matérialiser à travers son art (collage, peinture, art digital…).

À la frontière entre le figuratif et l’abstrait, entre l’ombre et la lumière, sa peinture, empreinte de poésie, ne peut laisser personne indifférent. Sur ses toiles en moyens ou grands formats, Valérie Péraud peint, mêlant couleurs et matières, chemins et impasses, en recherche perpétuelle d’une certaine harmonie. Ses tableaux sont habités par des représentations envoûtantes, à la frontière entre le fantastique et la mythologie : cathédrales célestes, temples de la psyché, labyrinthes… Ses collages représentent essentiellement des chamanes, ces fameux médiateurs du monde des humains et de celui des esprits, comme par exemple les « femmes-arbres », précieux symbole de féminité, de vie et de sagesse.

Il y a du vrai et de l’imaginaire dans l’art de Valérie Péraud, un mélange de force et de lyrisme, de fougue et de douceur… C’est tout ce qui fait sa complexité, son originalité et l’attrait qu’il suscite auprès des spectateurs. Sur nombre de ces tableaux, l’on devine des ciels tourmentés, des vestiges de drames ou de tempêtes. Les coups de pinceaux donnent tantôt l’impression d’être des coups de sabre séparant la matière, tantôt celle d’être une caresse effleurant la couleur. Chaque tableau raconte une histoire qui lui est propre

 478 vues au total,  1 vue(s) aujourd'hui