9 résultats affichés

Fils d’immigrés italiens, Rizzo est né à Aubervilliers, « quand les HLM remplaçaient taudis et jardins ouvriers de la banlieue rouge. Trente-Glorieuses où les classes populaires avaient soif de consumérisme mais aussi de connaissances et de culture. » Une description poétique et atypique des années 60, émanant d’un autodidacte nostalgique des vraies valeurs humaines. Dans les années 70, le 93 (son département de naissance) bouillonnait d’une culture populaire portée par une jeunesse d’origine modeste mais très créative. Une « Factory 93 », comme le dit Rizzo, d’où sont sortis Fred Chichin et Diaz. Mais aussi Jean-Baptiste Mondino, auquel il doit son amour de l’image.

Avant qu’il ne devienne célèbre, il a initié Rizzo à la photo avant de collaborer avec lui sur divers projets (reportages, photos, affiches). C’est à l’école des Beaux-Arts de Paris qu’il s’initie à la sérigraphie au pochoir dans l’atelier populaire. Techniques qu’il a utilisées par la suite pour la production d’affiches, de pochoirs ou de toiles avec techniques mixtes.